A l’image de la révolution industrielle qui a profondément modifié la société du XIXème siècle, la transformation digitale des entreprises est en train de bouleverser notre société actuelle. En effet, transformation digitale, ou transformation numérique, sont des expressions que l’on entend un peu partout, mises à toutes les sauces et qui recouvrent quasiment autant de réalités que de profils qui en parlent. Par définition, elle se réfère aux changements liés à la mise en œuvre des technologies digitales dans toutes les strates de l’entreprise. Industries, transports, services… la grande transformation digitale impacte non seulement tous les secteurs de l’économie, mais bouleverse aussi l’ensemble de la chaîne de création de valeur des entreprises. Dans ce contexte de « nouvelle donne » généralisée, les cartes sont rebattues et des opportunités apparaissent. Les acteurs économiques peuvent et doivent s’en saisir dans un temps toujours plus court. Une démarche qui nécessite à la fois agilité et recul, anticipation et réactivité, vision et pragmatisme et qui impacte les business modèles comme les organisations. Désormais, toute société, de la startup au grand groupe, se pose ainsi la question de se convertir au digital. Mais qu’ont-elles réellement à y gagner ?

D’où vient cette nécessaire transformation ?

Selon plusieurs études, la nécessité d’opérer une transformation digitale vient de l’apparition de nouveaux outils qui font désormais partie de la vie de nos entreprises. La transformation numérique, c’est donc au départ une transformation du rapport entre entreprises et clients à travers une meilleure compréhension de leurs usages, de leurs comportements, de leurs habitudes et de leurs attentes. Changements auxquels les entreprises doivent s’adapter.

Très concrètement cette évolution doit obliger les entreprises à passer d’un fonctionnement self-centered sur l’interne et les produits (on embauche marketers et commerciaux pour vendre ce qui est produit par l’usine) à un fonctionnement piloté par les clients, leurs besoins et leurs attentes. Le digital et donc la transformation digitale ne représentent pas un objectif – il s’agit d’un outil. L’objectif n’est pas le numérique mais de s’adapter aux changements et à la modernisation des mentalités et des pratiques.


Mettre en place la transformation digitale

La mise en place des changements occasionnés par cette évolution des clients ne se limite pas à un changement des approches marketing ou à la mise en place d’un CRM. En effet, la transformation digitale renvoie plutôt à un changement profond et radical de l’organisation vers une approche “customer-centric” et donc basée sur une véritable connaissance du client. La transformation numérique des entreprises s’avère être plus un sujet culturel que technologique et, à ce titre, elle impose aux organisations une véritable problématique de conduite du changement de leurs collaborateurs.

Avec l’arrivée massive du digital, les entreprises sont en effet amenées à repenser leurs processus, leurs modes de fonctionnement, leurs pratiques managériales, et finalement leur culture d’entreprise. Comprendre et favoriser l’impact du numérique, ce n’est pas seulement comprendre les nouvelles technologies. C’est comprendre comment celles-ci s’intègrent dans un environnement humain. Analyse de besoins, études, ateliers de création, audit de l’existant, stratégie de déploiement, dashboards : tous ces éléments sont au cœur de la transformation digitale.


Prendre la vague de la transformation digitale

La pleine maîtrise des enjeux de la transformation digitale offre aux entreprises des perspectives de croissance nouvelles et durables. Se donner l’ambition et les moyens de disrupter son business, de « hacker » son marché, c’est en effet l’assurance de ne pas subir la rupture digitale, mais d’en tirer parti. C’est optimiser par exemple la relation clients en inscrivant son offre au plus près des besoins réels des consommateurs et en suivant et en écoutant mieux leurs retours et leurs questions grâce aux nouveaux canaux digitaux. C’est aussi lancer de nouveaux produits, de nouveaux services correspondant aux nouveaux modes de consommation, comme les modèles d’abonnement qui disruptent les modèles plus classiques d’achat. C’est développer le e-business, en réinventant une expérience client globale centrée sur le digital. C’est un chantier considérable, parfois vertigineux, mais passionnant à conduire pour construire de nouvelles trajectoires de croissance rapides, pérennes et significatives.

Digitalisation des achats, utilisation du big data, gestion prédictive des risques, échange sécurisé des données… la révolution digitale invite les entreprises à repenser leur organisation et leurs process de façon globale et transversale, des services communication, marketing, vente aux fonctions opérationnelles, commerciales ou managériales pour s’adapter aux bouleversements du marché et du monde. Et il s’agit aussi d’instaurer de nouvelles façons de collaborer de façon plus agiles, plus souples, de partager différemment l’information. Bref, le chantier de la réorganisation interne à l’heure de la révolution digitale est pour les entreprises un vaste gisement de valeur et un projet de transformation tout autant culturelle que fonctionnelle où l’humain doit être au cœur des enjeux.


Si vous désirez des conseils personnalisés de l’un de nos super-experts contactez nous !